Palestine en Question

Blog dédié à la Palestine

Jaffa, symbole de la colonisation sioniste

Les oranges de Jaffa ont longtemps évoqué les champs ensoleillés de l’Orient et les orangeraies à perte de vue de la Méditerranée. Dans les années 20, elles furent utilisées à des fins de propagande par les institutions sionistes. On sait en revanche moins que l’ancienne ville arabe de Jaffa, devenue un quartier de Tel Aviv, était l’un des grands ports exportateurs d’oranges. A la fin du XIXe siècle, plusieurs vagues d’immigration juive en provenance d’Europe arrivent en Palestine, terre majoritairement arabe. La culture des agrumes va passer successivement de la propriété des Palestiniens à celle des cultivateurs arabes et juifs, pour devenir, dès 1948, un monopole israélien.

L’Israélien Eyal Sivan, réalisateur de l’un des films incontournables sur le Proche-Orient, Route 181, sonde l’histoire extirpée de la mémoire de son pays et donne la parole à de nombreux interlocuteurs, palestiniens et israéliens, historiens, écrivains, chercheurs, ouvriers… Leurs témoignages étonnants s’articulent autour de riches fonds d’archives, de photos, peintures, vidéo… Des premières photos de 1839 aux films de 1948, nous découvrons d’abord que, dans les années 1920, Arabes et Juifs cultivaient ensemble le fameux agrume. Jusqu’à ce que se mette en place le discours de la « terre arabe mal exploitée et peu fertile », et que l’orange, devenue monopole israélien en 1948, devienne le symbole du nouvel État.

Eyal SIVAN, Jaffa, la mécanique de l’orange, 2009.

Le 28/03/2010 à 21H30 sur France 5.
Le 02/04/2010 à 23h50 sur France 5.

Eyal Sivan est un producteur, réalisateur, essayiste et scénariste israélien. Anti-sioniste, il participe à la campagne de Boycott, désinvestissement et sanctions [Global BDS Movement].

Vous me demandez si je suis antisioniste. Je peux répondre que oui. J’ai été élevé dans une famille sioniste de gauche. Je me suis d’abord défini comme a-sioniste. Je suis né en Israël et je ne m’identifie pas par rapport au sionisme. Plus tard, j’ai compris le piège de ce terme d’a-sioniste : ça voudrait dire que ça ne m’intéresse pas. Ce n’est pas vrai. Je suis anti-sioniste parce que je trouve que le sionisme est une idéologie qui croit résoudre les rapports entre les hommes. Je pense que le sionisme est en train d’enterrer l’État d’Israël et tout le Proche-Orient dans une vraie catastrophe.
Momento !

Lire aussi :
AlloCiné
Les blogs du Diplo
Les Inrocks
Politis
Télérama
Yahoo! Télé
UJFP
• SANBAR Elias, Palestiniens – La photographie d’une terre et de son peuple de 1839 à nos jours, Hazan, 2004.
Dossier Eyal SIVAN.
Dossier documentaire & Bibliographie Résistance à la colonisation de la Palestine, Monde en Question.

Une réponse à “Jaffa, symbole de la colonisation sioniste

  1. lhddt 17/10/2010 à 19:13

    sympa ton site.. c’est rare de trouver une feuille pro chinoise et antisioniste.. j’ai la meme lecture des choses, à, ça près, c’est que je réprouve l’immigration galopante en Fr et, en conséquence, la substitution de ma socio-culture pour l’Islam. Islam que je respecte bien sur quand je suis à Damas.. j’ai meme incité mon fils à apprendre l’arabe (fussah) – il est resté 2 ans en Syrie et parle/ecrit mieux que les braves types du marché au puces de Montreuil !!

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :