Palestine en Question

Blog dédié à la Palestine

À lire et à écouter : Haïti – Gaza

Haïti

15/01/2010, Comment expliquer le séisme d’Haïti ?, Science publique – France Culture.

Commentaires : Le discours scientifique sert à masquer voire à nier que la pauvreté aggrave les catastrophes naturelles.

19/01/2010, Histoire d’Haïti, 2000 ans d’histoire – France Inter.
«C’est une terre à désirer et, une fois vue, à ne jamais quitter.» Christophe Colomb
Trois siècles après avoir été découverte par Christophe Colomb, Haïti fut, après les Etats-Unis, la deuxième colonie du monde à proclamer son indépendance. Appelée successivement Hispaniolia, puis Saint Domingue, colonisée par les Espagnols puis par les Français, elle a connu grâce à l’exploitation des esclaves une telle prospérité qu’on l’appelait « la perle des Antilles. » Si riche qu’à la fin de la guerre de sept ans, Louis XV avait préféré perdre le Canada plutôt que Saint Domingue, et que Napoléon y avait envoyé une armée pour mater la révolte des esclaves de Toussaint Louverture. Mais depuis son indépendance proclamée en 1804, Haïti est devenue un des pays les plus pauvres du monde. Un pays éprouvé depuis deux siècles par l’histoire et par les catastrophes naturelles comme celle qui vient de le frapper.

Commentaires :
• Les conséquences de cette catastrophe naturelle ne sont pas une fatalité, mais le résultat de la colonisation. Lire La pauvreté aggrave les catastrophes naturelles et La vérité sur les souffrances d’Haïti.
• Après le deuxième voyage de Christophe Colomb à Haïti à la fin de 1493, il ne s’agit plus d’exploration aventureuse, mais d’occupation armée de l’île rebaptisée Hispaniola. L’arrivée d’une armada de dis-sept navires avec douze à quinze cents hommes marque l’acte inaugural d’une colonisation européenne qui va bientôt s’abattre sur tout le continent américain. Et qui se distingue d’emblée par sa violence sans limites contre les peuples envahis qu’elle entend contraindre à produire ce qu’exige le colonisateur. Dès son premier voyage, Colomb en avait tracé le programme. Les naturels de l’île, écrivait-il, «sont donc propres à être commandés et à ce qu’on les fasse travailler, semer et mener tous autres travaux qui seraient nécessaires, à ce qu’on leur enseigne à aller vêtus et à prendre nos coutumes».
Christophe COLOMB, La découverte de l’Amérique, La Découverte, 1979 in FERRO Marc, Le livre noir du colonialisme, Pluriel Laffont, 2003.

Palestine / Israël

17/01/2010, Les réfugiés palestiniens dans les pays arabes, Place des peuples – France Culture.

Lire aussi : Palestine / Israël.

19/01/2010, Shlomo SAND, Tout arrive ! – France Culture.
Nous recevons l’historien Shlomo Sand pour parler avec lui de ses deux derniers ouvrages Comment le peuple juif fut inventé et Les mots de la terre (chez Flammarion).
Il commence par nous expliquer comment l’expérience de la guerre des six jours l’a profondément marqué et l’a amené à la politique alors qu’à 20 ans il en était déjà fatigué et se rêvait écrivain ou poète.
Lui qui vit et enseigne à Tel-Aviv, se définit comme « israélien d’origine juive », est très critique face au nationalisme juif. Et on voit ici avec lui comment il déconstruit l’historiographie juive contemporaine (mais ne nous méprenons pas, il ne fait pas l’étude historique du peuple juif).
Cette lutte post-sioniste, il la mène donc à travers ses ouvrages en se positionnant d’abord comme citoyen, c’est-à-dire quelqu’un d’inquiet, avant tout, sur l’avenir de son pays.

Lire aussi : Shlomo SAND in Résistance à la colonisation de la Palestine / Israël.

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :