Palestine en Question

Blog dédié à la Palestine

Expansion d'une colonie illégale

Ce plan de construction, qui porte sur la construction de 300 unités résidentielles, attend encore un feu vert définitif au cours des mois à venir, selon une ONG israélienne.

Le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak a approuvé un plan de construction de centaines de maisons dans une colonie sauvage en Cisjordanie occupée, a affirmé mardi 23 juin une ONG israélienne.
« Le plan est destiné à créer une continuité territoriale » entre la colonie de Talmon et une implantation sauvage voisine et « élargir la colonie aux dépens des villageois palestiniens dans la zone », a affirmé l’ONG Bimkom dans un communiqué.
Ce plan de construction, qui porte sur la construction de 300 unités résidentielles, attend encore un feu vert définitif au cours des mois à venir, précise toutefois Bimkom. La colonie de Talmon se trouve au nord-ouest de Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne.
« C’est la deuxième fois au cours des derniers mois que le ministre de la Défense Barak approuve l’extension de colonies existantes ou de nouvelles colonies », affirme Alon Cohen-Lifshitz, un responsable de Bimkom.

Toutes les colonies illégales

« Cela prouve que (Ehoud) Barak n’a pas l’intention de geler la construction dans les colonies existantes, ni même d’empêcher d’en construire de nouvelles », poursuit-il.
Aucun commentaire n’a pu être obtenu auprès du ministère de la Défense.
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu exclut un gel de la colonisation dans les territoires palestiniens occupés comme le réclame la communauté internationale, États-Unis en tête.
Il s’est dit en revanche prêt à démanteler des colonies sauvages en échange d’un soutien accru de Washington face à la menace d’un Iran nucléaire. Ces implantations, plus de 100, sont jugées illégales en Israël car elles n’ont pas obtenu le feu vert des autorités.
Aux yeux de la communauté internationale, toutes les colonies sont illégales [1].

NouvelObs


[1] Le territoire inclus dans ligne verte de 1949 est considéré, par la communauté internationale, comme le seul territoire sur lequel l’État d’Israël est en doit d’exercer sa souveraineté. Israël, qui prétend à des «frontières sûres et reconnues», viole allègrement le droit international et revendique toute la Terre d’Israël – Eretz Israel.
• Dossier Organisations israéliennes contre l’occupation
• Dossier Résistance à la colonisation de la Palestine

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :