Palestine en Question

Blog dédié à la Palestine

Guerre d'Israël contre le peuple Palestinien (18)

Dépêches des 8 et 9 mars 2009, Info-PalestineToutes les dépêches.

La manifestation non-violente de Nal’in tourne au face à face avec les bulldozers israéliens, PNN.

Des dizaines de personnes ont manifesté vendredi, après la prière, près du site ou les bulldozers israéliens détruisent les champs d’oliviers dans le village de Nal’in (à l’ouest de Ramallah).

Le cortège non-violent a été rejoint par des militants internationaux et du International Solidarity Movement protestant contre l’occupation. Le mur coupe les terres périphériques de la ville. Pendant que la manifestation se tenait, les bulldozers poursuivaient les destructions.

Un périmètre de deux kilomètres et demi qui connecte directement les résidents à leurs terres a été bloque par l’armée israélienne.

Normalement, la marche vers la clôture est immédiatement bloquée par les grenades au gaz. Hier, par contre, les manifestants ont pu exceptionnellement rejoindre la clôture et même casser le fil de fer, en formant une ouverture, sans que les soldats les dérangent.

La réponse des forces israéliennes ne s’est pas faite attendre. Elles ont tiré des dizaines de bombes lacrymogènes afin d’empêcher la circulation des manifestants. Des jeunes gens ont alors commencé à jeter des pierres sur les bulldozers.

Dans le même temps, l’armée a envahi la ville par l’ouest, l’est et le sud afin de piéger les jeunes. Des centaines de résidents de Nal’in ont été écartés de la marche de protestation.

Les forces israéliennes ont alors fermé l’accès à la ville et pénétré dans les maisons et les écoles. Des gazs lacrymogènes ont eté lancés pendant tout l’après-midi.

Trois Palestiniens et une activiste suédoise ont été blessés par des balles réelles, tandis que cinq autres ont été grièvement blessés par des coups.

L’opposition a duré jusqu’à six heures du soir. Les manifestants ont déclaré qu’ils ne fléchiraient pas face à la destruction de leurs oliviers par l’armée israélienne.

Bouclage des territoires palestiniens pour la fête juive de Pourim, AP-Yahoo! Actualités.

L’armée israélienne a annoncé lundi le début du bouclage de trois jours de la Cisjordanie, en vue de la fête juive de Pourim, la fête des enfants qui débute au coucher du soleil et s’achèvera mercredi à minuit. Conséquence: environ 50.000 Palestiniens qui se rendent régulièrement en Israël pour leur travail ne sont pas autorisés à le faire.

Les bouclages, qui comprennent des interdictions de circuler à l’intérieur des territoires palestiniens, sont en général imposés pendant les fêtes juives, et les restrictions ensuite allégées, mais pas forcément levées totalement. Le passage sera autorisé en cas d’urgence humanitaire.

Lire aussi :
• Dossier Résistance à la colonisation de la Palestine
• Bibliographie Palestine/Israël

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :