Palestine en Question

Blog dédié à la Palestine

Résistance à la colonisation de la Palestine

L’association Oxfam-France vient de lancer une campagne en ligne pour le respect du droit international et pour la levée du blocus israélien à Gaza.

Gaza, un pavé dans la mer, le premier livre sur la guerre de Gaza vient de sortir et il n’est sans doute pas étonnant qu’il soit composé à moitié par des auteurs de bande dessinée qui se sont mobilisés et qui ont dessiné leur vision de cette guerre.

Belgique : action de boycott de la compagnie israélienne AGREXCO, EuroPalestine.

Samedi à 10h du matin, une trentaine de personnes de la Coordination Boycott Israël et de plusieurs comités citoyens ont manifesté devant le siège de la Société Israélienne CAL (Cargo Air Lines) et le centre de logistique LACHS dans la zone aéroportuaire de Liège-Bierset. A l’occasion de la Saint-Valentin , des tonnes de fleurs coupées sont en effet exportées par la société israélienne AGREXCO vers l’aéroport de Liège où elles arrivent par avions et partent ensuite vers toute l’Europe en camions et notamment vers la Hollande. Ils ont appelé au boycott de AGREXCO en tant que compagnie tirant profit de la colonisation et de l’apartheid imposé aux Palestiniens en rappelant que les produits d’AGREXCO, et notamment ceux de sa marque-phare CARMEL (des dattes, des fleurs, du maïs …) proviennent en partie des colonies illégalement installées sur les terres palestiniennes mais se retrouvent ensuite dans de nombreux points de vente avec un étiquetage qui cache aux consommateurs leur véritable origine, le vol des terres et de l’eau de Palestine. 

Hampshire College devient la première université aux Etats-Unis à retirer ses investissements de l’occupation israélienne en Palestine !, Students for Justice in Palestine – ISM.

Les six sociétés, qui fournissent toutes des équipements et des services à l’armée israélienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, sont : Caterpillar, United Technologies, General Electric, ITT Corporation, Motorola et Terex . 

Ces entreprises françaises qui profitent de la colonisation israélienne, Basta !.

Trois multinationales et une PME hexagonales sont impliquées économiquement de la colonisation de la Cisjordanie par Israël. La banque franco-belge Dexia finance plusieurs colonies. Alstom et Véolia comptent transporter leurs habitants à travers Jérusalem. La PME Manitou participe à la construction du mur de séparation. Toutes font du business en totale violation du droit international. 

Territoires palestiniens occupés : Une odeur d’argent, AFPS.

Cela rappelle étrangement des situations vécues déjà sous d’autres cieux, c’est-à-dire là où l’argent est roi et qu’il n’y a pas de place pour les états d’âme. Au nom d’une logique aussi inhumaine que froide, des pays ferment les yeux dans des cas de flagrante injustice, en contradiction avec un discours supposé défendre les droits de l’homme. 

Viva Palestina : En direction de Gaza, CCIPPP 

Viva Palestina, encore à l’état de projet en apparence illusoire cinq semaines en arrière, est aujourd’hui une réalité incarnée par plus de 100 véhicules et 300 bénévoles qui viennent de traverser la France pour rejoindre Gaza.

Viva palestina – étape Bègles, EuroPalestine    

Boycott : les actions en cours, EuroPalestine – Info-Palestine.

Ne perdons pas de vue que non seulement l’occupation israélienne perdure, toujours aussi brutale, avec une répression terrible en Cisjordanie, et des morts palestiniens quotidiens, mais que la colonisation ne cesse de s’amplifier. De nouvelles colonies ont été construites en Cisjordanie pendant les massacres à Gaza, et pas plus tard qu’hier, l’armée israélienne a annoncé la confiscation de 170 hectares de terrain au sud-est de Jérusalem pour agrandir la colonie d’Efrat et construire 2500 logements supplémentaires ! 

Quant au blocus de Gaza, il reste aussi hermétique, pendant que la population, sous des milliers de tonnes de gravats, essaie de survivre, et qu’aucun de nos dirigeants ne présente à Israël la facture de la reconstruction. Celle-ci sera assumée notamment par les contribuables européens, qui avaient financé des infrastructures et qui doivent financer leur reconstruction, après leur destruction par Israël !

Lire aussi :

• Dossier Résistance à la colonisation de la Palestine

• Bibliographie Palestine/Israël

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :