Palestine en Question

Blog dédié à la Palestine

Pogroms contre des Palestiniens à Hébron

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert estime que les agressions commises par des colons juifs contre des Palestiniens à Hébron constituent des « pogroms ».

Le chef du gouvernement a également estimé que la police israélienne devait cesser de faire preuve d’une « clémence intolérable » à l’égard des agresseurs.

« En tant que juif, j’ai honte que d’autres juifs fassent une telle chose », a dit Olmert devant son gouvernement.

« Nous sommes un peuple dont historiquement, l’éthos (ndlr: ensemble de comportements caractéristiques d’un groupe social) est fondé sur le souvenir des pogroms », a dit Olmert, dont les propos ont été cités dans un communiqué. « Voir des juifs armés tirer sur des civils palestiniens innocents ne peut que nous rappeler les pogroms. »

Cette déclaration, l’une des plus fortes du Premier ministre démissionnaire, fait suite à la diffusion d’une vidéo montrant un colon qui fait usage d’une arme à feu et blesse des Palestiniens.

Le terme de pogrom, d’origine russe, est employé pour désigner les massacres perpétrés contre les juifs notamment au XIXe siècle dans l’ancien empire de Russie.

Olmert a également annoncé qu’il souhaitait que soient organisées des poursuites judiciaires et que cesse « la clémence intolérable à l’égard des colons qui enfreignent la loi ».

Les incidents entre les communautés juive et palestinienne se sont multipliés depuis quelques semaines en Cisjordanie et notamment à Hébron.

Samedi, des colons juifs ont mis le feu à une maison palestinienne dans la ville pour protester contre l’expulsion deux jours auparavant d’une dizaine de familles de colons installées dans un bâtiment qu’elles affirmaient avoir acheté à un Palestinien.

Quelques jours plus tôt, des affrontements inter-communautaires avaient fait six blessés, cinq Palestiniens et un colon. La police avait procédé à l’interpellation de 15 jeunes juifs.

Le mois dernier, des colons avaient peint des graffitis insultant le prophète Mahomet sur les murs d’une mosquée avant de vandaliser des tombes dans un cimetière voisin.

La mosquée était située près de bâtiments occupés par des colons juifs depuis 2007 et dont la cour suprême israélienne avait ordonné l’évacuation.

Environ 650 colons israéliens résident dans une enclave fortifiée, protégée par des soldats et située au coeur de la ville où vivent quelque 180.000 Palestiniens.

Reuters – Yahoo! Actualités.

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :