Palestine en Question

Blog dédié à la Palestine

Ne pas se taire sur la politique du gouvernement Sharon

Dans le camp, qui se range derrière Bush contre le peuple irakien, il faut compter le lobby pro-israélien [1]. Ces gens, présentés comme des « intellectuels de gauche » veulent désormais interdire en France toutes les protestations contre la politique du gouvernement Sharon. France Inter a relayé aujourd’hui l’appel à la constitution d’un service d’ordre, baptisé « casque blanc », destiné à expulser des manifestations les pancartes et les slogans pro-palestiniens.

Pour vendre sa sale guerre en Irak, Bush a fait miroiter la création d’un futur État Palestinien sans naturellement s’engager sur un calendrier ni exercer aucune pression contre Sharon [2]. Depuis les accords d’Oslo, le gouvernement israélien a multiplié les colonisations en Cisjordanie et à Gaza. Presque chaque jour, il détruit des maisons et tue des hommes, des femmes et des enfants parce qu’ils sont Palestiniens. Sharon, le boucher de Sabra et Chatila, est encouragé par Bush à poursuivre cette politique criminelle. Il espère peut-être en finir en déportant la population palestinienne vers la Jordanie à l’issue de la guerre contre l’Irak.

Le lobby pro-israélien veut imposer un lien entre la critique de la politique du gouvernement Sharon contre le peuple palestinien et l’adhésion aux thèses antisémites. Roger Cukierman , président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), a prétendu que « l’antisionisme », « le nouvel habit de l’antisémitisme », règnerait dans des « partis révolutionnaires tels Lutte ouvrière et la LCR », ainsi que dans le courant anti-mondialisation. Besancenot a pleuré sur le plateau de « Tout le monde en parle » [3] et n’a rien dit sur celui de « Culture et dépendances » [4] . Il a laissé Finkielkraut faire son numéro et, par son silence, il a cautionné cette manœuvre qui visait aussi à nous interdire de contester la politique de l’administration Bush contre le peuple irakien.

Besancenot aurait pu au moins opposer les propos de Théo Klein [5] ou se déclarer solidaire du mouvement d’officiers israéliens contre la guerre coloniale et surtout répondre politiquement sur l’impasse des nationalismes israélien et palestinien, mais il a gardé le silence pour conserver le privilège de faire de la figuration dans les médias.

Serge LEFORT
28 mars 2003


[1] Voir l’article du Monde du 19 mars 2003.
[2] Voir la déclaration de Bush sur le processus de paix au Proche-Orient du 14 mars 2003.
[3] Émission du 8 février 2003.
[4] Émission du 19 février 2003.
[5] «Personne ne m’empêchera de dire et d’écrire que ce qui se passe au Proche-Orient n’est pas admissible. Et que je ne peux, ni ne veux, accepter cette inacceptable violence qui ne mène à rien, strictement à rien. Sinon à engendrer ce que nous déplorons tous : morts de chaque côté, pleurs de chaque côté, haines, affliction, désespérance, attentats, ripostes.» Théo Klein, Le Manifeste d’un Juif Libre.

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :